Pneus autoporteurs pour roulage à plat

Les pneus autoporteurs (également appelés pneus pour roulage à plat – Run Flat Tyre) constituent une des solutions qui donnent aux véhicules de tourisme une « mobilité étendue » suite à une perte de pression d’un pneu : ainsi, le conducteur poursuivra son trajet à vitesse réduite et pour une durée limitée sans être obligé de s’arrêter jusqu’à ce qu’il puisse rejoindre le garage le plus proche où un professionnel, après examen, décidera de réparer ou remplacer le pneumatique.

Réparation des pneus autoporteurs

Les pneus autoporteurs sont conçus avec des flancs renforcés pour parcourir, quand ils sont à plat, une distance limitée à vitesse réduite. La distance permise dans ces conditions peut varier selon le manufacturier de pneumatiques ou le véhicule concerné.

Dans le cas d’une utilisation à l’état totalement dégonflé ou dans un état de sous-gonflage important, la structure interne du pneumatique est soumise à des contraintes élevées et de ce fait peut être fragilisée et endommagée de façon irréversible rendant le pneu irréparable.

Comme les manufacturiers de pneumatiques utilisent des solutions techniques différentes pour obtenir cette propriété de roulage à plat, le TNPF estime que c’est au manufacturier de pneumatiques de se prononcer sur la réparabilité des pneus autoporteurs de sa marque.

Les utilisateurs sont donc invités à vérifier les consignes de réparation pour chacune des marques de pneus autoporteurs.

Rechapage des pneus autoporteurs

La responsabilité du rechapage d’un pneumatique incombe au rechapeur et non au manufacturier du pneumatique d’origine.

Un pneu autoporteur rechapé devra être clairement identifié et vendu par le rechapeur comme un pneu autoporteur et non comme un pneu standard.

Equipement du véhicule avec des pneus autoporteurs de remplacement

Consulter le constructeur automobile ou le manufacturier de pneumatiques pour identifier les véhicules conçus pour être équipés de pneus autoporteurs. Ces pneus ne peuvent être montés que sur des véhicules munis d’un système de contrôle de la pression de gonflage (TPMS : Tyre Pressure Monitoring System) pour alerter le conducteur en cas de perte de pression significative d’un des pneumatiques. Ce système est en effet indispensable car, par le caractère autoporteur de ces pneumatiques, il est possible que le conducteur ne perçoive pas quand la perte de pression a pu avoir lieu ; dans ce cas, la situation pourrait devenir critique pour le véhicule et ses occupants si la vitesse n’était pas réduite.

Remplacement d’un équipement pneumatiques autoporteurs par des pneus standards

Le montage de pneus standard sur un véhicule initialement équipé de pneus autoporteurs supprime évidemment  la possibilité de roulage à plat avec pour conséquence l’immobilisation du conducteur en cas de crevaison ; ce changement d’équipement peut aussi modifier le comportement du véhicule. Il est vivement conseillé de consulter le constructeur automobile ou le manufacturier de pneumatiques avant de remplacer des pneus autoporteurs par des pneus standard sur ces véhicules.

Mixage de pneus autoporteurs avec des pneus standard

D’un point de vue réglementaire, les pneus autoporteurs peuvent être, sur décision du manufacturier :

  • soit de structure radiale : dans ce cas, leur désignation dimensionnelle porte la lettre « R » (exemple : 205/55 R16).
  • soit de structure « roulage à plat » : ces pneus doivent satisfaire à un test réglementaire de roulage à plat sur volant. Leur désignation dimensionnelle porte les lettres « RF » (run-flat ; exemple : 255/40 RF20).
  • la réglementation européenne (Règlement EU/458/2011) interdit de monter des pneus de structure différente sur un même véhicule. Il est donc interdit de mélanger des pneus « RF » avec des pneus « R » (autoporteurs ou non).
  • si le mixage, sur un même véhicule, de pneus standard et de pneus autoporteurs de structure radiale « R » est admis, il convient de consulter le manufacturier de pneumatiques à ce sujet, le comportement et les performances des pneus autoporteurs pouvant être différents de ceux des pneus standard.

Montage de marques différentes de pneus autoporteurs

Comme pour les pneus standard, il peut exister des caractéristiques différentes entre marques de pneus autoporteurs. Il est donc conseillé de consulter le manufacturier de pneumatiques concernant le montage de pneus autoporteurs de marques différentes.

Conformément à la réglementation en vigueur (Règlement EU/458/2011 et arrêté français du 24/10/1994), on ne peut monter sur le même essieu que des pneus autoporteurs de même «  type » donc de même marque commerciale.

Actions en cours