Usures anormales et avaries d’usage

BANDE DE ROULEMENT

Usure croissante d’un bord à l’autre avec bavures

Constat : Usure croissante d’un bord à l’autre de la bande de roulement avec présence de bavures plus ou moins prononcées sur un des côtés des arêtes des sculptures.

Indices complémentaires éventuels : Possibilité d’usure en peau de pêche

Origines possibles : Roulage en ripage provoqué par un parallélisme incorrect entre roues (excès de pincement ou d’ouverture) ou désalignement des essieux

Conséquences : Usure rapide des pneumatiques concernés.

Recommandations:

Les pneus peuvent être laissés en roulage s’ils sont conformes à la législation.

Réglage de la géométrie du véhicule (parallélisme/alignement) selon les spécifications du constructeur, les formes d’usure, l’usage.

 

BANDE DE ROULEMENT

Usure croissante d’un bord à l’autre d’aspect lisse

Constat : Usure croissante d’un bord à l’autre, usure lisse et régulière sans bavure longitudinale.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :
carrossage ou contre-carrossage excessif.
flexion de l’essieu sous charge (provoque en jumelé une usure plus prononcée côté châssis).

Recommandations :

Pneu :
Laisser rouler si conforme à la législation et absence de troubles de comportement
Retourner sur jante
Permuter les pneus
Ajuster les pressions en fonction du véhicule et de l’usage

Véhicule :
Vérifier la géométrie.
Veiller à la bonne répartition des charges.

BANDE DE ROULEMENT

Usure en dents de scie

Constat : Usure en dents de scie, chaque pain de gomme présente une arête vive et une arête plus usée.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :Importance des couples moteur/freineur liée à l’évolution des performances et technologies véhicules (utilisation ralentisseurs, fréquence des arrêts, circuit accidenté), jumelage d’enveloppes dissemblables (dimension, marque, type, sculpture, usure), différence de pression entre les deux pneus d’un jumelage (le pneu le moins gonflé s’use en dents de scie)

Conséquences : Risques de vibrations, de bruit et retrait prématuré

Recommandations :
Laisser rouler si conforme à la législation et en l’absence de troubles de comportement.
Vérifier la pression à froid et la rectifier si besoin.
Permuter les pneus de manière régulière si besoin (voir recommandation sur la permutation – PL05) ou éventuellement retourner sur jante.

BANDE DE ROULEMENT

Usure en creux ou au centre

Constat : Usure plus prononcée au centre de la bande de roulement qu’aux épaules.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :Roulage à pression trop importante (rapport charge/pression).

Conséquences : Usure prématurée

Recommandations :
Peut être maintenu en roulage si conforme à la législation.
Vérifier la pression à froid et la rectifier si besoin.
Ajuster la pression en fonction de la charge et de l’usage du véhicule.

BANDE DE ROULEMENT

Usure « ronde »

Constat : Usure plus prononcée sur les deux épaules qu’au centre de la bande de roulement.

Indices complémentaires éventuels :Usure au portage (zone du talon)

Origines possibles :Roulage à pression insuffisante (pressions, crevaison, valve, rallonge de gonflage, roue, endommagement au montage, etc.) et/ou en surcharge.

Largeur de jante non adaptée

Conséquences :
Usure prématurée
Peut engendrer des séparations internes

Recommandations :
Prendre conseil auprès d’un professionnel pour savoir si le pneu peut être maintenu en roulage.
Rechercher la cause du sous-gonflage et y remédier.
Vérifier la pression à froid et la rectifier si besoin.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.

BANDE DE ROULEMENT

Usure bizarre

Constat: Usures bizarres dites : en vague, en plages obliques, en patates,.

Indices complémentaires éventuels

Origines possibles :
Fatigue ou jeu des organes de suspension ou de direction
Balourds, montage incorrect (centrage)
Jumelage incorrect (différence d’usure, de marque….)
Inégalités de pressions de jumelage….
Ballants importants

Conséquences :

Retrait prématuré
Risque de troubles de comportement, bruit
Dans certains cas, cette usure fait apparaître une gomme de couleur et d’aspect différents.

Recommandations :

Pneu :
L
aisser rouler si conforme au Code de la Route et absence de troubles de comportement.
Vérifier le montage (centrage par rapport à la roue).
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.
Vérifier le jumelage qui doit être conforme au Code de la Route : différence d’usure < 5 mm, même marque et même type de pneu.

Véhicule : Faire vérifier et éventuellement remettre en état les organes mécaniques (suspension, direction, etc.)

BANDE DE ROULEMENT

Usure épaule

Constat : Usure circonférentielle avec effondrement partiel ou total d’une épaule.

Indices complémentaires éventuels:.

Origines possibles : 

Ballant important, centre de gravité élevé, répartition unilatérale de la charge….
Une sous pression accentuera ce type d’usure

Conséquences :

Retrait prématuré
Dans certains cas, cette usure fait apparaître une gomme de couleur et d’aspect différents

Recommandations :
Laisser rouler si conforme à la législation et absence de troubles de comportement.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.
Permuter et/ou retourner les pneus sur jante.

BANDE DE ROULEMENT

Usure dite « rail »…

Constat : Usure dite « rail » sur une zone plus ou moins circulaire n’intéressant pas toute la largeur de la bande de roulement.

Indices complémentaires éventuels: Exclusivement sur essieux non motorisés

Origines possibles :Roulage peu usant sur routes peu sinueuses, autoroutes, grandes routes par exemple (signe d’usure lente)

Conséquences : Dans de rares cas, problème de vibrations.

Recommandations :

Pneu :
Laisser rouler si conforme à la législation et absence de troubles de comportement.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.
Permutation et/ou retour sur jante : dans les usages à usure lente, ces opérations préviennent l’apparition de l’usure dite « rail ».
Vérifier que le type de pneu est bien adapté aux conditions d’utilisation.

BANDE DE ROULEMENT

Usure avec effondrement d’un « rib »»

Constat : Usure avec effondrement longitudinal d’un « rib » de sculpture sauf au centre

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :Roulage peu usant sur routes peu sinueuses, autoroutes, grandes routes par exemple (signe d’usure lente) accentué par une sous-pression

Conséquences :
Risques de troubles de comportement
Dans certains cas, cette usure fait apparaître une gomme de couleur et d’aspect différents

Recommandations :
Laisser rouler si conforme à la législation et absence de troubles de comportement.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule
Permutation et/ou retour sur jante : dans les usages à usure lente, ces opérations préviennent l’apparition de cette usure.
Vérifier que le type de pneu est bien adapté aux conditions d’utilisation.

BANDE DE ROULEMENT

Usure localisée  « plat de freinage »

Constat : Usure très localisée dont la forme se rapproche de celle de l’aire de contact au sol. Peut présenter des griffures ou arrachements de gomme.

Indices complémentaires éventuels :  L’autre pneu du même essieu peut présenter les mêmes manifestations.

Origines possibles : Blocage de la (ou des) roue(s) par freinage excessif ou défectuosité du système de freinage.

Conséquences : Risques de troubles de comportement

Recommandations :

Pneu :
Laisser rouler si conforme à la législation et absence de troubles de comportement

Véhicule :
Faire vérifier et remettre en état le système de freinage si l’usure localisée n’est pas la conséquence d’un freinage excessif.

 

BANDE DE ROULEMENT

Cassures en fond de sculpture

Constat : Cassures en fond de sculpture avec ou sans arrachements de gomme.

Indices complémentaires éventuels : Fréquemment rencontrées en milieu urbain.

Origines possibles :

Franchissement répété d’obstacles saillants (trottoirs, rails, glissières de portails…)
Manœuvres fréquentes sur place
Des pneus chauds sont plus sensibles à ce type de dommage.
Souvent liées à des contraintes de charges sévères
Une pression inadaptée à la charge accentue le risque d’apparition de ce dommage

Conséquences : Retrait prématuré possible

Recommandations :

Le conseil d’un professionnel est recommandé.

Vérifier que le type de pneu est adapté aux conditions d’utilisation.
Démonter si cassures profondes ou nappes apparentes.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.
Éviter au maximum les obstacles et / ou les aborder avec précaution

BANDE DE ROULEMENT

Coupures multiples

Constat : Coupures multiples sur l’ensemble de la bande de roulement.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles : Roulage sur pistes dures, abrasives, chantiers, carrières. Le surgonflage et l’humidité favorisent ce dommage

Conséquences : Risque d’endommagement des nappes métalliques sommet (oxydation) pouvant aller jusqu’à la séparation des éléments.

Recommandations :
Peut être maintenu en roulage si conforme aux exigences légales.
Vérifier que le type de pneu est adapté aux conditions d’utilisation.
Vérifier régulièrement l’aspect de la bande de roulement.

BANDE DE ROULEMENT

Séparation sommet

Constat : Séparation entre nappes sommet pouvant aller jusqu’à la perte de la bande de roulement et la dislocation totale de l’enveloppe.

Indices complémentaires éventuels : Possible usure au portage

Origines possibles :

  • Roulage prolongé à pression insuffisante et/ou charge excessive ayant provoqué un échauffement anormal des constituants du bloc sommet.
  • Agressions non réparées avec infiltration d’humidité et d’air, oxydation …etc.

Conséquences : Mise hors d’usage du pneumatique et risque possible d’endommagements externes au pneumatique

Recommandations :

Pneu :
Retirer du roulage le pneu endommagé et vérifier l’ensemble des autres pneus.
Vérifier que le pneu est adapté aux conditions d’utilisation.
Vérifier régulièrement la pression à froid.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule
Supprimer les surcharges et vérifier les conditions de chargement (meilleure répartition de la charge).

Véhicule : Ne pas dépasser les limites de charge autorisées.

BANDE DE ROULEMENT

Rupture par chocs francs

Constat : Rupture franche du bloc sommet vers l’extérieur

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :Déformation brutale du pneumatique au passage à vive allure d’un objet à arêtes vives.

Conséquences : Cassure des câblés métalliques sommet. La conséquence d’un choc franc n’est pas toujours immédiate, la rupture franche pouvant intervenir plus tard lors du roulage entraînant la mise à plat brutale.

Recommandations :

Pneu :
Vérifier que le pneu est adapté aux conditions d’utilisation.
Adapter l’allure si le franchissement de l’obstacle est inévitable.
Adapter la pression de gonflage à la charge.

BANDE DE ROULEMENT

Détérioration de la gomme

Constat : Changement localisé de l’état de gomme sur la bande de roulement ou aux flancs. La gomme devient molle, poisseuse, spongieuse, les sillons des sculptures se referment. Cet état s’accompagne souvent d’une nette odeur d’hydrocarbures.

Indices complémentaires éventuels : Décoloration localisée possible.

Origines possibles :Stockage des pneus ou stationnement du véhicule en milieu polluant (hydrocarbures), fuite d’huile ou de carburant sur roue de secours, etc…

Conséquences : Mise hors d’usage prématurée

Recommandations :

Pneu :
Retirer du roulage.
Vérifier les conditions de stockage.

Véhicule :
Surveiller et éliminer les éventuelles fuites d’hydrocarbures.
Protéger la roue de secours.

FLANC

Craquelures de la gomme au flanc

Constat : Craquelures superficielles de la gomme au flanc.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :Vieillissement, exposition (même de quelques heures) à proximité d’une source d’ozone : poste à souder à l’arc, moteurs électriques, etc.

Conséquences : Retrait prématuré en cas de craquelures trop profondes.

Recommandations :

Pneu :
Prendre l’avis d’un professionnel pour savoir si on peut maintenir le pneu au roulage
Vérifier les conditions de stockage : stocker les pneus à l’abri (émanations d’ozone).

Véhicule :
Retirer les roues en cas de soudure à l’arc sur le véhicule.
Ne pas stationner le véhicule à proximité d’une activité de soudure à l’arc.


FLANC

Contact entre jumelés

Constat : Détérioration du flanc par contact entre jumelés.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles : Le sous-gonflage, la surcharge et/ou un entraxe jumelé insuffisant, provoquent un contact entre les deux pneus jumelés et une usure circulaire des flancs pouvant aller jusqu’à leur mise hors-service rapide.

Conséquences : Usure circulaire des flancs pouvant aller jusqu’à la rupture carcasse.

Recommandations :

Pneu :
Démonter et retirer du roulage si marbrures intérieures et/ou si la gomme du flanc est endommagée.
Vérifier régulièrement la pression à froid et la rectifier si besoin.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.
Respecter l’entraxe minimum correspondant à la dimension.

Véhicule : Respecter la préconisation roue du constructeur.

 

FLANC

Corps étrangers coincés entre jumelés

Constat : Blessure localisée sur flanc intérieur des pneus jumelés.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles : Des corps étrangers qui restent coincés entre les pneus jumelés (pierre, cale…).

Conséquences : Blessure localisée du flanc pouvant aller jusqu’à la mise hors service

Recommandations :

Pneu :
Contrôle systématique pour détecter d’éventuels corps étrangers coincés entre les pneus jumelés.
Les enlever (à cet effet, il peut s’avérer nécessaire de dégonfler, voire de démonter la roue extérieure) non sans avoir vérifié l’état des flancs.

FLANC

Séparation de gomme

Constat : Séparation de gomme au flanc suite à l’infiltration d’air de gonflage.

Indices complémentaires éventuels : Formation d’une poche d’air localisée sur flanc.

Origines possibles :
Perforation accidentelle de la gomme étanche avant montage (agrafes…).
Au montage (cassure de la pointe de bourrelet,…) ou en cours de roulage (objet perforant restant en place).

Conséquences : Mise hors d’usage prématurée du pneu.

Recommandations :

Pneu :
Retirer du roulage.
Surveiller les méthodes de montage et/ou d’étiquetage.
Vérifier régulièrement la pression (détection de crevaisons lentes) et l’état de la bande de roulement (ex : présence de clous, vis, etc.).

Véhicule : Veiller à la propreté et au bon état des jantes qui peuvent blesser le bourrelet.

FLANC

Rupture câbles carcasse (en zip)

Constat : Rupture circonférentielle franche des câbles de la nappe carcasse au flanc en zone de flexions.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :
Roulage à pression insuffisante ou nulle ;
Roulage prolongé en surcharge ;
Roulage avec différence de pression entre jumelés (perte d’air d’un des deux pneus) ;
Mauvais jumelage : usure, dimension, marque
Frottement répétitif contre obstacle…..

Conséquences : Ce type de rupture peut survenir en cours de regonflage (après réparation) et peut présenter pour l’opérateur un risque d’accident. Il est impératif de regonfler les pneumatiques en cage de gonflage.

Recommandations :

Pneu :
Retirer du roulage.
Vérifier régulièrement la pression à froid.
Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule
Éviter la surcharge.
Vérifier que les pneus jumelés sont de même circonférence de roulement, marque, dimension, sculpture, indices charge/vitesse et niveau d’usure.

FLANC

Rupture suite à choc / pincement

Constat : Rupture de câbles avec coupures de gomme au flanc.

Indices complémentaires éventuels : Ce type d’avarie peut être accompagné d’une rupture de type circonférentiel (zip).

Origines possibles :
Choc brutal sur un obstacle (trottoir, pierres, trous…) provoquant un pincement du flanc entre jante et obstacle ;
Le sous-gonflage et la surcharge favorisent ce type de détériorations.

Conséquences : Le pneu doit être démonté et expertisé par un professionnel ;certaines ruptures peuvent être réparables.

Recommandations :

Si non réparable, retirer le pneu du roulage ;

En cas d’obstacle inévitable, le passer à faible allure ;

Ajuster la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.

TALON

Dégradation

Constat :Détérioration du seat et/ou du talon par corps étrangers (rouille, gravier…).

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles :
Roue ou jante en mauvais état (oxydée, souillée) ;
Manque de précautions au montage (nettoyage préalable jantes et pneus).

Conséquences :

Risque de perte de pression
Risque de déformation talons
Risque d’infiltration d’air
Perte de rechapabilité

Recommandations :

Nettoyage systématique des jantes et pneus au montage

Si la roue est trop oxydée, la mettre hors service

rendre conseil auprès d’un professionnel pour le maintien au roulage du pneumatique


TALON

Blessure du talon au montage

Constat : Blessure de la pointe de gomme ou du talon par levier ou machine à monter.

Indices complémentaires éventuels : Possible déformation localisée sur flanc suite à infiltration d’air.

Origines possibles :
Mauvaise utilisation du matériel de montage/démontage et/ou non respect des procédures de montage
Matériel en mauvais état
Lubrification insuffisante ou non adaptée

Conséquences :

Perte d’air et/ou infiltration pouvant entraîner une mise hors d’usage.

Recommandations :

Respecter les procédures de montage et de maintenance du matériel.

TALON

Détérioration due à la chaleur

Constat : Modification de l’état de la gomme : bleuie, poisseuse, bakélisée, cassée…..

Désolidarisation des constituants du bourrelet allant jusqu’au déroulement de la carcasse autour de la tringle.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles : Elévation très importante de la température dans la zone du bourrelet provoquée le plus souvent par un dysfonctionnement du système de freinage, freinage prolongé sans ventilation suffisante de l’ensemble roulant, .etc

Conséquences : Elévation importante de la température et de la pression du pneu pouvant aller jusqu’à la rupture brutale du pneumatique.

Recommandations :
Si le pneu a été soumis à un échauffement anormal, arrêter le véhicule dans une zone dégagée, tenir toute personne à l’écart du véhicule et particulièrement du pneumatique, puis dégonfler après refroidissement.

Vérifier et remettre en état le système de freinage régulièrement.

Après une utilisation prolongée du système de freinage (zone montagneuse), s’assurer d’une période suffisante de refroidissement de l’ensemble roulant avant arrêt


INTERIEUR ENVELOPPE

Marbrures

Constat : Présence de marbrures indélébiles et/ou plissement du calandrage intérieur dans la zone de flexion.

Indices complémentaires éventuels :

Origines possibles : Roulage plus ou moins prolongé en sous-gonflage et/ou surcharge.

Perte lente de pression (crevaison, valve, obus défectueux..….)

Conséquences : Mise hors d’usage

Recommandations :

Mettre hors d’usage le pneumatique concerné

Pour éviter ce genre d’avarie, contrôler et ajuster régulièrement la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.


INTERIEUR ENVELOPPE

Dislocation

Constat : Séparation et cassures du calandrage intérieur pouvant aller jusqu’à la dislocation complète et la rupture de la carcasse.

Indices complémentaires éventuels :

Présence de poudrette
Bleuissement possible de la gomme intérieure

Origines possibles :

Roulage plus ou moins prolongé en sous-gonflage et/ou surcharge.

Perte lente de pression (crevaison, valve, obus défectueux.….)

Conséquences : Mise hors d’usage

Recommandations :
Mettre hors d’usage le pneumatique concerné
Pour éviter ce genre d’avarie, contrôler et ajuster régulièrement la pression en fonction de l’usage et de la charge du véhicule.

DECHARGES ELECTRIQUES

Constat : Des décharges électriques entraînent des brûlures localisées de la gomme avec, dans certains cas, détérioration des câbles, rupture de tringle, formation de petits cratères…

Les pneumatiques peuvent être gravement détériorés par des décharges électriques.

Origines possibles : Ces décharges sont dues à la proximité ou au contact du véhicule avec une ligne électrique, à la foudre.

Conséquences : Les dégâts peuvent être variables :

Combustion interne pouvant provoquer l’éclatement brutal de l’enveloppe

Micro dégâts peu détectables à l’examen visuel mais pouvant entraîner la déchéance des pneumatiques.

Ces dommages ne peuvent être confirmés sans un examen destructif de l’enveloppe.

Recommandations :

Par principe de précaution, si un véhicule a subi un choc électrique, toutes les enveloppes équipant ce véhicule doivent être retirées et détruites pour éviter tout remontage accidentel.

Télécharger au format pdf : Usure_avaries_PL

Actions en cours