tnpf-FAQ

FAQ - Questions fréquentes

  1. Peut-on monter deux pneumatiques de marques différentes sur un même essieu d’une voiture particulière ?
  2. Quelle est la différence entre un pneu "neige" et un pneu "hiver" ?
  3. Est-il possible, pour un équipement hiver, d’équiper son véhicule avec des pneus de dimensions différentes à celles d’origine ?
  4. Peut-on remplacer des pneus "Run Flat" par des pneus classiques" ?
  5. Pourquoi les constructeurs automobiles choisissent-ils des pneumatiques avec des indices de vitesse T, H, V….. (donc pouvant rouler à 190, 210, 240 Km/h….) alors que la législation limite la vitesse à 130 Km/h ? N’y a-t-il pas contradiction ?
  6. Que dit la législation en matière de profondeur de sculpture de pneumatiques ?

    Les arrêtés du 18 septembre 1991 et 30 septembre 1997 modifiant l'arrêté initial du 29 juillet 1970 définissent les profondeurs minimales de sculpture des pneumatiques.

    Point 9.1 : "Les pneumatiques des véhicules appartenant aux catégories internationales M 1 (voitures particulières), N 1 ( camionnettes), O 1 et O 2 doivent présenter, pendant toute leur durée d'utilisation sur route, dans les rainures principales de la bande de roulement, une profondeur d'au moins 1,6 millimètres."

    Nota : La catégorie O 1 correspond aux remorques (y compris les semi-remorques) dont le poids maximal ne dépasse pas 0,75 tonne. La catégorie O 2 correspond aux remorques (y compris les semi-remorques) d'un poids maximal dépassant 0, 75 tonnes mais ne dépassant pas 3,5 tonnes.

    Point 9.2 : "Sur les véhicules autres que ceux visés au point 9.1 ci-dessus, la profondeur de rainures mesurée en quatre points répartis uniformément sur la circonférence du pneumatique ne doit pas être inférieure à un millimètre pour plus d'un point sur quatre."

    Les cyclomoteurs et motocycles appartiennent aux catégories L1, L2, L3 et L4 et sont donc visés par le point 9.2 ci-dessus.

    Point 9.3 : « […] La différence entre la profondeur des rainures principales de deux pneumatiques montés sur un même essieu ne doit pas dépasser 5 millimètres ».

  7. Que signifient les termes “EL”, « XL » ou « Reinf. » situés après l’indice de charge ?
  8. Le respect de la tolérance (+/- 3 %) sur la hauteur de boudin (ou grosseur du boudin ou hauteur du flanc) suffit-il pour dire qu’une dimension est équivalente ?
  9. Une dimension de pneumatique d’un diamètre d’accrochage défini peut-elle être montée sur n’importe quelle roue du diamètre correspondant ?
  10. Quelle solution de substitution les Manufacturiers de pneumatiques, adhérents du TNPF, préconisent-ils pour les véhicules équipés à l'origine des dimensions 17 R 400 C 103M et 19 R 400 C 112M qui ne sont plus commercialisées aujourd'hui (à savoir Citroën HY, Peugeot J7 et J9 et Renault SG2)?