tnpf-FAQ

FAQ - Questions fréquentes

  1. Peut-on monter deux pneumatiques de marques différentes sur un même essieu d’une voiture particulière ?
  2. Quelle est la différence entre un pneu "neige" et un pneu "hiver" ?
  3. Est-il possible, pour un équipement hiver, d’équiper son véhicule avec des pneus de dimensions différentes à celles d’origine ?
  4. Peut-on remplacer des pneus "Run Flat" par des pneus classiques" ?

    Le règlement UN N°30 reconnaît :

    • Les pneus de structure radiale : dans ce cas, leur désignation dimensionnelle porte la lettre « R » (exemple : 205/55 R16).
    • Les pneus de structure « roulage à plat » : ces pneus doivent satisfaire à un test réglementaire de roulage à plat sur volant. Leur désignation dimensionnelle porte les lettres « RF » (R comme radial, F comme « flat » ; exemple : 255/40 RF20).


    La réglementation européenne (Règlement EU/458/2011) interdit de monter des pneus de structure différente sur un même véhicule. Il est donc interdit de mélanger sur un même véhicule des pneus « RF » avec des pneus « R ».

    En revanche, il existe sur le marché des pneus autoporteurs, parfois présentés comme « Run Flat », mais de structure radiale (donc portant uniquement la lettre « R » dans la désignation dimensionnelle.

    Si de tels pneus peuvent réglementairement être mixés, sur un même véhicule, avec des pneus non autoporteurs, il est vivement conseillé, avant d’envisager cette opération, de contacter le constructeur automobile et/ou le manufacturier de pneumatiques. En effet :
    • la perte des capacités de roulage à plat des pneumatiques entraîne la nécessité de prévoir un autre système de secours en cas de crevaison (roue de secours, kit de dépannage) ;
    • le comportement routier du véhicule (freinage motricité,...) peut être modifié ;
    • la modification des masses non suspendues (pneu non autoporteur plus léger que la même dimension autoporteur) peut générer un effet de tirage du véhicule.

  5. Pourquoi les constructeurs automobiles choisissent-ils des pneumatiques avec des indices de vitesse T, H, V….. (donc pouvant rouler à 190, 210, 240 Km/h….) alors que la législation limite la vitesse à 130 Km/h ? N’y a-t-il pas contradiction ?
  6. Que dit la législation en matière de profondeur de sculpture de pneumatiques ?
  7. Que signifient les termes “EL”, « XL » ou « Reinf. » situés après l’indice de charge ?
  8. Le respect de la tolérance (+/- 3 %) sur la hauteur de boudin (ou grosseur du boudin ou hauteur du flanc) suffit-il pour dire qu’une dimension est équivalente ?
  9. Une dimension de pneumatique d’un diamètre d’accrochage défini peut-elle être montée sur n’importe quelle roue du diamètre correspondant ?
  10. Quelle solution de substitution les Manufacturiers de pneumatiques, adhérents du TNPF, préconisent-ils pour les véhicules équipés à l'origine des dimensions 17 R 400 C 103M et 19 R 400 C 112M qui ne sont plus commercialisées aujourd'hui (à savoir Citroën HY, Peugeot J7 et J9 et Renault SG2)?