tnpf-FAQ

FAQ - Questions fréquentes

  1. Peut-on monter deux pneumatiques de marques différentes sur un même essieu d’une voiture particulière ?
  2. Quelle est la différence entre un pneu "neige" et un pneu "hiver" ?
  3. Est-il possible, pour un équipement hiver, d’équiper son véhicule avec des pneus de dimensions différentes à celles d’origine ?

    Il est possible de monter des pneus hiver (comportant le marquage "M+S" et éventuellement le pictogramme 3PMSF) dont la dimension est inférieure à la monte d’origine du véhicule si les conditions suivantes sont réunies :

    • le pneu hiver monté n’est pas inférieur en largeur de plus de 2 tailles (e.g. 145 au lieu de 165, 195 au lieu de 215) ;
    • l'indice de charge du pneumatique monté est supérieur ou égal à celui de la monte d'origine;
    • la monte d'origine est équivalente (au sens de notre tableau "Equivalences dimensionnelles" consultable sur le site) à la monte hiver concernée. C'est d’ailleurs le seul cas où notre tableau se lit de droite à gauche (du diamètre de jante le plus grand vers le plus petit).

    Il importe de bien vérifier sur le flanc du pneumatique que le marquage “M+S” (et éventuellement le pictogramme 3PMSF) soit présent sinon cette conversion ne serait pas recevable lors du passage du véhicule au contrôle technique.

    Référence : recommandation technique RT 02 révision 8 (CT2013-48) de l’Utac/Otc sur le contrôle de la correspondance dimensionnelle des pneumatiques.

    Remarque complémentaire : Il est également possible de monter des pneumatiques hiver dont l’indice de vitesse est inférieur à la vitesse maximale du véhicule à la triple condition :
    • que celle-ci soit supérieure à 160 km/h ;
    • que l’indice de vitesse des pneumatiques hiver soit au moins « Q » ;
    • qu’une étiquette de mise en garde indiquant la vitesse maximale que peuvent supporter les pneumatiques hiver soit apposée à l’intérieur du véhicule à un emplacement visible pour le conducteur.

    Référence : arrêté du 24/10/1994, article 3, point 3.4

  4. Peut-on remplacer des pneus "Run Flat" par des pneus classiques" ?
  5. Pourquoi les constructeurs automobiles choisissent-ils des pneumatiques avec des indices de vitesse T, H, V….. (donc pouvant rouler à 190, 210, 240 Km/h….) alors que la législation limite la vitesse à 130 Km/h ? N’y a-t-il pas contradiction ?
  6. Que dit la législation en matière de profondeur de sculpture de pneumatiques ?
  7. Que signifient les termes “EL”, « XL » ou « Reinf. » situés après l’indice de charge ?
  8. Le respect de la tolérance (+/- 3 %) sur la hauteur de boudin (ou grosseur du boudin ou hauteur du flanc) suffit-il pour dire qu’une dimension est équivalente ?
  9. Une dimension de pneumatique d’un diamètre d’accrochage défini peut-elle être montée sur n’importe quelle roue du diamètre correspondant ?
  10. Quelle solution de substitution les Manufacturiers de pneumatiques, adhérents du TNPF, préconisent-ils pour les véhicules équipés à l'origine des dimensions 17 R 400 C 103M et 19 R 400 C 112M qui ne sont plus commercialisées aujourd'hui (à savoir Citroën HY, Peugeot J7 et J9 et Renault SG2)?